E-recrutement 2.0 : qui cherche…trouve assurément !

Depuis 10 ans, la toile est devenue le terrain de chasse privilégié des recruteurs renvoyant au placard le CV papier. Cette révolution du marché de l’emploi a favorisé l’émergence de réseaux sociaux spécialisés tels Viadeo et Linkedln s’adressant à une génération de candidats « hyper connectés ».

Sur une population française de 25 millions d’actifs, ils sont 6 millions de visiteurs à surfer sur le réseau professionnel Linkedln et 9 millions sur celui de Viadéo. Sur le web 2.0, qui cherche a de fortes chances de trouver un job à condition d’être au bon endroit et au bon moment ! Et, de respecter quelques règles !

Les techniques de l’e- recrutement ont été passées au crible par la Mêlée Adour jeudi 26 mars à 19 h au campus Véolia à Tarbes à l’occasion de la conférence « Recruter à l’heure d’Internet » organisée par la Mêlée Adour.  Les différentes facettes ont été retracées par Olivier Fecherolle, Directeur Général Stratégie et Développement de Viadéo, Jennifer Boukris , Chef de projet marketing (Link Humans)  et Denis Charrier, responsable du digital marketing chez Manpower France. Aujourd’hui, ce passage obligé sur l’échiquier du marché de l’emploi offre un double avantage : un gain de temps et une mise en relation quasi-instantanée via une « conversation » entre directeur des ressources humaines et chercheur d’emploi.

Réactivité et flexibilité

Pour autant, tout n’est pas si simple au pays du recrutement 2.0. Si cette technique offre un coût peu élevé pour le candidat, elle n’est pas toujours adaptée en termes de ciblage car les  chercheurs d’emploi postulent souvent auprès d’une large gamme d’entreprises. Elle ne s’adresse pas non plus forcément aux  postes peu qualifiés. Cependant, comme l’a souligné  Jennifer Boukris, elle permet une réactivité immédiate : « Depuis 2014, les candidats peuvent répondre aux offres d’emploi depuis leur mobile« . D’ailleurs, « 20% des offres sont postées sur mobile et 9 candidats sur 10 utilisent cette possibilité ». Pour les recruteurs, elle pose la question fondamentale d’un  réagencement complet  de leur fonction. Pour sa part, Olivier Fecherolle met en  exergue  « la fin du CV anonyme » et l’opportunité d’utiliser un réseau social professionnel comme « outil innovant et flexible autant pour les recruteurs que pour les candidats« . Il pointe  « qu’il n’a jamais été aussi difficile de recruter actuellement. Car on est à la fois confronté paradoxalement à une pénurie de main d’oeuvre et à la difficulté de dénicher de grands talents ». Face à cette digitalisation croissante, Denis Charrier a mentionné l’absolue nécessité de la transformation du métier de DRH et l’indispensable adaptation permanente du collaborateur du futur. Bref, aujourd’hui et demain,  recruteurs et candidats  se doivent d’être de véritables caméléons.